[Recherche avancée]

L’ AURORE

Sunrise

Un film de Friedrich W. Murnau

Séduit par une vamp venue de la ville, un fermier tente de noyer sa femme, mais renonce au dernier moment. Apeurée, celle-ci fuit vers la ville. Son mari la suit afin de lui prouver son amour et, après avoir résisté, la jeune femme le pardonne… Alors que le couple rentre heureux dans son village, une tempête s’abat sur son bateau et la jeune femme disparaît. Tenant la vamp qui l’avait séduit pour responsable, le fermier décide de l’étrangler. Mais sa femme est retrouvée vivante. Le couple enfin réuni se retrouve à l’aurore d’une nouvelle vie…

Cinéma muet - États-Unis - 1927 - 90 min

  • À propos

    « Le plus beau film du monde » François Truffaut

     

     

    L’Aurore de Murnau a été réalisé en 1927. Joyaux du cinéma muet, il est considéré, encore aujourd’hui, comme le plus beau film l’histoire du cinéma.

     

    Il s’agit du premier film américain du réalisateur. Fort de la réputation de ses films allemands (Nosferatu, Faust, Le dernier des hommes), il bénéficia d’un budget considérable sur et du privilège de choisir lui-même son équipe.

     

    Certaines scènes du film sont devenues de véritables scènes références, tant au niveau de la mise en scène que des effets spéciaux.

     

    En effet, L’Aurore révolutionna l’utilisation des effets spéciaux, notamment lors de la scène en ville où les deux amoureux enlacés traversent la rue au milieu des voitures : le paysage derrière eux se transforme peu à peu pour devenir un paysage de campagne, symbolisant la passion de deux êtres exceptionnels sur qui l’environnement bruyant de la ville n’avait pas d’emprise.

     

    Film lyrique sur l’amour et la mort, L’Aurore crée un ballet de mouvement et de lumière, et influencera les plus grands cinéastes : Orson Welles ou encore John Ford.

     

    Il remporta trois Oscars dont celui du meilleur film lors de la première cérémonie des Oscars, ex-æquo avec Wings.

     

    « Ce chant de l’homme et de la femme est de partout et de nulle part : vous pourriez l’entendre n’importe où, n’importe quand. Car en quelque lieu que le soleil se lève et se couche dans l’agitation de la ville ou sous le ciel de la ferme, la vie est toujours la même : parfois amère, parfois douce, larmes et rires, pêché et pardon. »

    Lotte Eisner

     

    L’AURORE par LAMBCHOP

    un CD audio avec les chansons issues du DVD de la performance live par Lambchop

     

    Lambchop a été sollicité par le Festival International du Film de San Francisco en janvier 2003 pour se produire en direct pendant l’édition annuelle de cette manifestation. Il leur avait été demandé d’accompagner L’Aurore, un film muet de 1927 de F. W. Murnau. Ce film s’est révélé le support parfaitement adapté aux musiciens qui pouvaient ainsi synchroniser des compositions qu’ils étaient en train de mettre au point sur les images du réalisateur allemand… une belle coïncidence quand on sait que le leader de Lambchop s’appelle Kurt Wagner ! De cette expérience sont nés deux albums AW CMON et NOYOU CMON qui comportent plusieurs extraits de la performance live. A noter aussi la démarche intéressante du groupe qui essaie de présenter sa musique dans des contextes différents (cinéma, performance en direct, enregistrements) – ce qui permet d’apprécier la variété de leurs créations, aussi bien influencées par la soul de Memphis que la country-music de Nashville.

    Produit par Mark Nevers et Kurt Wagner / Assistance technique John Kelton

    Chansons composées par Kurt Wagner et éditées par Pathetic Hindsight Music géré par Bug Music

    Avec la permission de Lampchop pour toutes les chansons, sauf la 6 et la 14

  • Crédits

    Réalisation : F.W. MURNAU

    Scénario : Carl MAYER

    Avec : George O’BRIEN, Janet GAYNOR & Margaret LIVINGSTON

    Montage : Harold D. SCHUSTER

    Directeur de la photographie : Charles ROSHER & Karl STRUSS

    Production : Fox Film Corporation

    Producteur : William FOX

  • Kit pro