[Recherche avancée]

LA FIN D’UNE DOUCE NUIT

Amai yoru no hate

Un film de Kijû Yoshida

Yokkaichi, ville industrielle en plein essor. Employé d’un grand magasin, Jirô Tezuka fait la rencontre de Harumi dans un restoroute. Il décide de la placer dans un bar de la ville, le « Sawa », dont la patronne, Sawako, n’est autre que la fille du directeur du grand magasin où il travaille. Parallèlement, il fait la connaissance de Masae, veuve de l’ancien directeur des fonderies Oka, dont le père est lui aussi un client du « Sawa »…

Drame - Japon - 1961 - 81 min

  • À propos

    « Le Rouge et le noir de Stendhal en fournit le motif. Mourir pour sa liberté – ce romanesque qu’aujourd’hui plus personne ne saurait assumer. Je voulais que ce film, filant à toute allure, comme si son récit pouvait tenir en un dessin, aboutisse non pas à une banale catharsis, mais s’émancipe, justement, de ce récit. »

    Kijû Yoshida

  • Crédits

    Réalisation : Kijû YOSHIDA

    Scénario : Kijû YOSHIDA & Yôichi MAEDA

    Avec : Masahiko TSUGAWA, Michiko SAGA, Teruyo YAMAGAMI & Hiroko SUGITA

    Musique : Hikaru HAYASHI

    Directeur de la photographie : Tôichirô NARUSHIMA

    Montage : Yoshi SUGIHARA

    Producteur : Tsutomu SASAKI

    Production : Shochiku