[Recherche avancée]

L’ HOMME QUI MENT

Un film de Alain Robbe-Grillet

Dans une région agitée par des guerres récentes, un homme que personne ne connaît arrive à pied. Il s’arrête dans une auberge, écoutant les conversations qui commentent une affaire locale : le retour attendu d’un certain Jean. L’étranger retrouve la demeure de ce héros mystérieux, une grande maison frappée d’abandon. Là vivent retranchées la sœur et la femme de Jean, ainsi que la servante, entourées de portraits du disparu. Charmeur, l’étranger se présente de façon séduisante, si bien qu’on l’écoute et qu’on finit par croire ce qu’il dit, même lorsque ses affirmations se contredisent…

Drame - France/Tchécoslovaquie - 1968 - 93 min - N&B

  • À propos

    En coffret 9 DVD le 6 novembre.
    & aussi au cinéma et en VOD.

    « À la base de L’Homme qui ment, il y a une maison, une espèce de château à moitié en ruines, où la disposition des pièces, des couloirs, des galeries et des escaliers donne lieu à une problématique des parcours. (…) Plus Trintignant s’avance dans son récit, plus il dit des choses qui ne tiennent pas debout, et plus il a l’air d’y croire, car le problème, pour lui, ça n’est pas la vérité, c’est la persuasion. Plus il dira des choses folles, plus il sera intéressant pour lui d’être cru. »

    Alain Robbe-Grillet

  • Crédits

    Réalisation : Alain ROBBE-GRILLET
    Scénario : Alain ROBBE-GRILLET
    Avec :
    Jean-Louis TRINTIGNANT, Sylvie BRÉAL, Zuzana KOCÚRIKOVÁ , Dominique PRADO, Catherine ROBBE-GRILLET , Sylvia TURBOVÁ , Ivan MISTRÍK
    Images et lumière : Igor LUTHER
    Montage : Bob WADE
    Partition sonore : Michel FANO
    Décors :
    Anton KRAJČOVIČ
    Assistants réalisateurs : A. BADA, B. P. ZAIDLINE
    Directeur de production : Maurice URBAIN
    Directeur du film : Ján TOMAŠKOVIČ
    Producteur : Samy HALFON
    Production : COMO FILMS, LUX C.C.F. (Paris), CESKOSLOVENSKY FILM (Bratislava)

  • Kit pro