[Recherche avancée]

CONTES CRUELS DE LA JEUNESSE

Seishun zankoku monagatari

Un film de Nagisa Oshima

Makoto use de son charme pour se faire raccompagner chez elle par des quadragénaires lors de ses sorties nocturnes. Lorsqu’un soir, l’un d’entre eux tente de la ramener de force à son hôtel, l’arrivée de Kiyoshi, un étudiant délinquant, lui permet d’échapper au pire. Désormais attachés l’un à l’autre, Makoto et Kiyoshi entament une relation amoureuse ambiguë et troublée par les excès de violence de ce dernier…

Drame - Japon - 1960 - 96 min

  • À propos

    FESTIVAL DE CANNES 2014 – CANNES CLASSICS

    Séance jeudi 15 mai à 15h

    UN PORTRAIT RADICAL DE LA JEUNESSE JAPONAISE D’APRÈS-GUERRE,

    SUR FOND D’ÉROTISME ET DE VIOLENCE


    Sujet à de nombreuses controverses lors de sa sortie en salles, Contes cruels de la jeunesse permet à Nagisa Oshima d’aborder de front l’un des thèmes fondateurs de sa filmographie durant les années 60 : la jeunesse japonaise d’après-guerre, sur fond d’érotisme et de violence. Fulgurant et radical par ses choix de mise en scène, Contes cruels de la jeunesse s’impose comme le film clé du jeune cinéaste grâce à une utilisation magistrale du format large et de la couleur.

  • Crédits

    Réalisation : Nagisa OSHIMA

    Scénario : Nagisa  OSHIMA

    Avec : Miyuki KUWANO, Yusuke KAWAZU, Yoshiko KUGA, Fumio WATANABE, Shinji TANAKA, Kan NIHONYANAGI, Shinjiro MASUZAKI & Toshiko KOBAYASHI

    Musique : Riichiro MANABE

    Montage : Keiichi URAOKA

    Décors : Koshi UNO

    Directeur de la photographie : Takashi KAWAMATA

    Production : Shochiku Ofuna

    Producteur : Tomio IKEDA

  • Kit pro