[Recherche avancée]

DOUZE HOMMES EN COLÈRE

Twelve Angry men

Un film de Sidney Lumet

Un jeune homme d’origine modeste est accusé du meurtre de son père et risque la peine de mort. Le jury composé de douze hommes se retire pour délibérer et procède immédiatement à un vote : onze votent coupable, or la décision doit être prise à l’unanimité. Le juré (Henry Fonda) qui a voté non-coupable, sommé de se justifier, explique qu’il a un doute et que la vie d’un homme mérite quelques heures de discussion. Il s’emploie alors à les convaincre un par un.

Drame - États-Unis - 1957 - 97 min

  • À propos

    « J’ai tourné le premier tiers du film au-dessus du niveau des yeux, le deuxième tiers à hauteur des yeux et le dernier tiers en-dessous du niveau des yeux. Ainsi, vers la fin du film, on commençait à voir le plafond. Les murs se rapprochaient, et le plafond semblait s’abaisser. Cette sensation d’une claustrophobie grandissante m’a permis de maintenir la tension jusqu’à la fin où j’ai utilisé un angle large pour laisser le spectateur respirer. » Sidney LUMET, Making Movies


    Issu de la tradition réaliste, LUMET appartient à l’école du direct, caractérisée par la rapidité d’exécution et la souplesse du rapport à l’acteur. Mais c’est d’abord l’adaptation d’œuvres théâtrales qui marque sa carrière : LUMET trouve là un matériau propre à développer ses qualités de metteur en scène. Ainsi, il adapte successivement Tennessee Williams (L’homme à la peau de serpent, 1960), Eugene O’Neill (Long day’s journey into night, 1962), Anton Tchekov (La Mouette, 1968). Puis, son œuvre évolue vers des thrillers au message politique dénonciateur fort, de Point limite (1964) à Serpico (1973) et Les Coulisses du pouvoir (1986).


    Une théâtralité affirmée

     

    Produit par Henry Fonda et tourné entièrement à New York, le premier film de Sidney LUMET est un coup de maître. Adapté de la pièce de théâtre éponyme, 12 hommes en colère est un exercice de style exceptionnel fortement influencé par ses années d’expérience théâtrale. Respectant une unité de lieu, temps et action parfaites, LUMET crée un huis-clos à la tension palpable avec un minimum d’effets : une chaleur étouffante, des gros plans et une violence contenue.

     

    Une critique sociale acerbe

    Grâce à une galerie de personnages à l’origine sociale et au caractère bien déterminés, LUMET dépeint la société américaine des années 1960 tout en dénonçant ses travers : préjugés, xénophobie et racisme. Sans remettre en question la peine de mort, le film interroge la capacité des citoyens à rendre la justice et à avoir le pouvoir de vie ou de mort sur leurs semblables. Enfin, 12 hommes en colère analyse sensiblement les relations humaines : la construction des rapports de forces, le pouvoir de la manipulation, le déterminisme social…

     

    Ours d’or au Festival International du Film de Berlin 1957

  • Crédits

    Réalisation : Sidney LUMET

    Scénario : Reginald ROSE

    Avec : Henry FONDA, Martin BALSAM, John FIEDLER, Lee J. COBB

    Musique : Kenyon HOPKINS

    Directeur de la photographie : Boris KAUFMAN

    Montage : Carl LERNER

    Décors : Robert MARKEL

    Producteurs : Henry FONDA & Reginald ROSE

    Production : Orion-Nova Productions