[Recherche avancée]

LA COLLINE A DES YEUX

The Hills Have Eyes

Un film de Wes Craven

Originaire de l’Ohio, la famille Carter traverse les États-Unis en caravane pour se rendre à Los Angeles. Le père souhaite faire un détour par le désert du Nevada pour visiter une mine d’argent, sans savoir que celle-ci se situe au niveau d’une zone d’essai de l’aviation américaine. Les Carter sont bientôt victimes d’un accident et doivent se séparer pour aller chercher du secours. Mais ce qu’ils ignorent, c’est qu’une étrange famille de cannibales est en train de les espionner…

Horreur - États-Unis - 1977 - 89 min - Couleurs - 1.85:1

  • À propos

    Au cinéma le 23 novembre 2016 en version restaurée 4K et en avant-première pour Halloween

     

    LE FILM CULTISSIME DU MAÎTRE DE L’HORREUR
    (« SCREAM » ET « FREDDY »)

     

    La Colline a des yeux est le deuxième long-métrage du cinéaste américain Wes Craven, cinq ans après le sulfureux La Dernière Maison sur la gauche sorti en 1972. Le réalisateur dit s’être inspiré d’un fait divers écossais qui s’est déroulé entre le XIVe et le XVIIe siècle – la période diffère selon les sources – : une famille de cannibales consanguins, vivant recluse dans une grotte, s’attaquait aux voyageurs et les mangeait. Finalement rattrapés par l’armée du roi, tous les membres de la famille furent torturés puis assassinés. Relocalisé dans le désert de l’Ouest américain dans les années 1970, La Colline a des yeux fait s’affronter deux familles a priori diamétralement opposées : la tribu de cannibales contre la famille traditionnelle américaine à tendance conservatrice, soit les « sauvages » contre les « civilisés ». En dépit d’un antagonisme apparent, les instincts de chaque individu vont finir par converger et les Carter par perdre petit à petit leur ancrage dans la civilisation. Car Wes Craven signe ici bien plus qu’un simple film de survival mais une véritable réflexion sur la violence dans notre société dite « civilisée » et le retour à l’état sauvage de l’homme. Le choix de situer l’action dans les paysages arides et rocailleux du désert américain ne fait que renforcer l’impuissance des personnages face à une nature toute puissante – tout en décuplant le sentiment de terreur chez le spectateur.

    Lorsque La Colline a des yeux est présenté à la MPAA avant sa sortie, il écope d’une classification X soit une interdiction d’exploitation sur tout le territoire américain. Finalement remonté, il est alors interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte – le montage initial sera perdu à tout jamais. Véritable succès lors de sa sortie, le film atteint rapidement le statut d’oeuvre culte et fera même l’objet d’une suite réalisée par Wes Craven en 1985 ainsi que d’un remake par le réalisateur français Alexandre Aja en 2006. Film emblématique du cinéma d’horreur américain des années 1970, La Colline a des yeux est à (re)découvrir dans sa somptueuse restauration 4K !

  • Crédits

    Réalisation : Wes CRAVEN

    Scénario : Wes CRAVEN

    Avec : Susan LANIER, Robert HOUSTON, Martin SPEER, Dee WALLACE, Russ GRIEVE, John STEADMAN, Michael BERRYMAN, Virginia VINCENT et James WHITWORTH

    Musique : Don PEAKE

    Directeur de la photographie : Eric SAARINEN

    Producteur : Peter LOCKE

     

    Visa : 49 797

    Interdit aux moins de 16 ans

  • Kit pro