[Recherche avancée]

EROS MASSACRE

Erosu purasu Gyakusatsu

Un film de Kijû Yoshida

Premier volet d’une trilogie consacrée aux grands mouvements politiques du Japon au XXè siècle, Eros + Massacre réinvente tout un pan du langage cinématographique. À la manière de Rashômon, Kijû Yoshida dénonce la notion de réalité historique par une multiplication de points de vue et signe un chef-d’œuvre définitif d’une beauté plastique saisissante.

Drame - Japon - 1970 - 209 min - N&B - 2.35

  • À propos

    Alors qu’elle fait l’amour avec Unema, réalisateur de spots publicitaires, une étudiante de 20 ans, Eiko Sokutai, prend conscience d’elle-même et de son inévitable froideur. Peu de temps auparavant, elle a rencontré Wada, un jeune homme du même âge, qui reste malheureusement sourd à ses avances. Afin de mieux comprendre qui elle est, Eiko s’intéresse alors à l’anarchiste Sakae Ôsugi, qui, à l’ère Taishô fut le chantre et le premier adepte de l’amour libre. Elle suit également les traces de Noe Itô, assassinée avec Ôsugi au lendemain du grand tremblement de terre de 1923 par un officier de l’armée japonaise…

  • Crédits

    Réalisation : Kijû YOSHIDA

    Scénario : Kijû YOSHIDA & Masahiro YAMADA

    Avec : Mariko OKADA, Toshiyuki HOSOKAWA, Yûko KUSUNOKI, Etsushi TAKAHASHI

    Musique : Toshi ICHIYANAGI

    Montage : Hiroshi YASUOKA

    Directeur de la photographie : Genkichi HASEGAWA

    Décors : Tsuyoshi ISHII

    Producteurs : Kijû YOSHIDA & Shinji SOSHIZAKI

    Production : GENDAI EIGASHA